Le poids à vide des bateaux.

Depuis un certain temps, la plupart des manufacturiers ne donnent plus le poids à vide des bateaux qu’il construise.

Pourquoi :

Parce qu’ils veulent éviter une mauvaise comparaison avec un manufacturier compétiteur qui lui le publie (poids à sec)  étant donné que la donnée est plutôt favorable.

 

Est-ce important de savoir…

 Oui, bien sûr, cela est une donnée très importante. Le poids à vide donne une très bonne idée sur la qualité de la construction, la qualité de la structure, ce qui se traduit par un meilleur confort si l’on peut dire dans des eaux plutôt agiter.

Le poids à vide exclut tous les réservoirs de liquides et bien sûr toutes les options possibles comme les toits rigides. Le poids à vide c’est le poids du bateau pour le modèle de base sans options.

Répondons tout de suite à ceux qui vont vous dire que le bateau est léger en raison de l’utilisation de la fibre de carbone ou du kevlar, oui c’est vrai, mais vérifier les dires avant de conclure. Certains mentionnent la fibre de carbone ou le kevlar mais est-ce le cas, cela doit être mentionné de manière très explicite par le constructeur. Certains manufacturiers utilisent le carbone pour les parties hors de l’eau pour justement les toits rigides, le mât pour le radar pour réduire le poids ce qui permet d’obtenir un meilleur centre de gravité par exemple.

Plus bas dans ce texte, on va élaborer davantage sur le sujet.

Ce sont les liquides qui augmentent le poids d’un bateau et bien sûr, le toit rigide et certains autres systèmes.

Aujourd’hui les manufacturiers indiquent parfois POIDS LÉGER ou rien du tout, alors il faut conclure que c’est fort probablement avec des niveaux de liquides assez significatifs pour POIDS LÉGER, ou encore le poids maximum avec tous les liquides et les options dans la situation ou vous voyez uniquement la mention DISPLACEMENT.

Ce qu’il faut savoir…

1 litre d’eau pèse 1 kg et l’huile légèrement plus léger que l’eau, mais cela est négligeable.

Donc 1 kg = 2.2 lbs.

1 us gal = 8.4 lbs

Alors un bateau avec un réservoir de carburant de 600 US gal. plus un réservoir d’eau potable de 200 US gal. ajoute donc en livre plus de 6700 livres au poids du bateau les réservoirs pleins.

Il est difficile de vérifier les autres poids comme un toit rigide sur un yacht de 60 pieds, la présence ou pas d’une grue ou d’un système hydraulique, l’ajout de teck partout…

Il y a aussi l’ajout dans la salle des moteurs d’un Seakeeper par exemple, d’un water maker, bref beaucoup de composantes peuvent changer le poids d’un bateau. Également, est-ce que l’ancre est comptée, la chaîne, bref il faut voir avec la fiche technique du manufacturier et surtout ne pas hésiter à poser des questions.

Il faut aussi considérer le poids du ou des moteurs et du mode de propulsion.

La mesure du POIDS À SEC ou DRY WEIGHT était donc une excellente source d’information qui permettait des comparables.

Parfois les différences sont majeures.

Je ne puis m’empêcher de citer cet exemple :

Poids à vide du Prestige 520 Fly   : 30,000 lbs (approx)

Poids à vide du Sunseeker 52 FlY : 60,000 lbs (approx)

Poids à vide d’un Viking 52            : 67,000 lbs (approx)

Pourtant ce sont trois yachts de 52 pieds.

Prestige 520 Fly

Sunseeker Manhattan 52

Viking 52

Mais le poids du bateau plutôt léger ne le rend pas nécessairement moins attrayant. Je dirais que cela dépend des zones de navigations prévues et surtout des conditions de navigations.

Dans une mer ou une eau calme, presque pas de vague, vous allez apprécier presque tous les bateaux.

Mais dans une eau agitée avec de la vague désagréable, c’est à ce moment que la robustesse du yacht compte.

Dans une mer agitée, voire très agitée, je préfère un yacht avec une réputation de robustesse, un véritable TANK des mers…(comme un Viking ou Riviera) ou pour un express, un Sunseeker ou un Pershing de 62 pi et plus, mais ce sont des choix personnels.

Pershing 62

 

Donc, lorsque vous désirez comparer des bateaux, utiliser la mesure du poids à vide ou DRY WEIGHT.

Il faut se souvenir que si la mention est uniquement DISPLACEMENT dans la fiche technique de description du bateau, c’est probablement le poids total à plein.

Nouveaux matériaux.

Il y a bien sûr le KEVLAR qui donne une réduction de poids de près de la moitié de la fibre de verre. C’est la même chose pour la fibre de carbone.

Mais ces deux matériaux légers ont des effets acoustiques pas toujours agréables.  En effet, par exemple une coque en carbone reproduit le bruit de manière assez significative, ce qui rend donc le confort acoustique des chambres au pont inférieur très inconfortable.

Mais pas de problème pour l’usage de ces composantes si elles sont utilisées hors de l’eau comme pour le toit rigide, la super structure et le transom, par exemple. Mais la fibre de carbone coûte environ 5 fois plus cher que la fibre de verre. De plus, elle est plus fragile en cas de collision en comparaison à la fibre de verre.

   

Il faut voir pour les avantages au niveau du poids versus son coût. Le manufacturier italien Azimut est le premier constructeur à utiliser le carbone sur plusieurs modèles de sa gamme.

Voici l’Azimut S7 et les espaces en fibre de carbone :

L’usage de composante qui réduit le poids du bateau dans sa partie supérieur apporte des avantages certains au bateau.

Un centre de gravité bas fait partie des conditions pour qu’un bateau soit classé A (classement CE).  Mais il y beaucoup d’autres critères pour évaluer les caractéristiques d’un bateau, voir ce lien. Un Yacht classé B ne doit pas être considéré comme un yacht de moindre qualité. Il faut voir pour l’ensemble des critères. 

En résumé…

Il faut comparer les fiches techniques et ne pas hésitez à poser des questions si le vendeur vous dit : ce sont des matériaux haut de gamme, ça veut dire quoi !!!

Faire toujours des recherches avec GOOGLE avec le nom du manufacturier, le modèle suivi des mots DRY WEIGHT. Même si la mention dry weight est indiquée, faites beaucoup de recherches supplémentaires, parfois les informations sont contradictoires.

Idéalement, consulter un courtier d’expérience afin d’éviter les mauvaises surprises.

Les courtiers de chez Ita Yachts Canada et de sa division ProprioBateau sont à votre disposition.

 

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ

L’article qui est présenté sur cette page l’est uniquement à titre d’information. Ces informations sont diffusées à titre d’éditorial (donc une opinion).  Les informations présentées dans cet article le sont en toute bonne foi et, bien qu’elles soient considérées comme correctes, elles ne sont pas garanties. Ita Yachts Canada ne garantit pas et n’assume aucune responsabilité légale ou responsabilité pour l’exactitude, l’exhaustivité ou l’utilité des informations et/ou des images affichées, car elles ne suggèrent rien en rapport à cet article, en effet aucune association ne peut être faite en regard des images et de l’article. Toutes les informations de cet article peuvent être modifiées sans préavis et sont sans garantie. Le lecteur doit faire ses propres vérifications en rapport aux descriptions et énoncés présents dans cet article. Les courtiers de chez Ita Yachts Canada n’assument aucune responsabilité en regard des conclusions que le lecteur peut faire. L’objectif de cet article est de promouvoir le nautisme sous toutes ses formes. Il donne un point de vue parmi beaucoup d’autres. Toute reproduction de cet article est  interdit.

Views: 2